Auteur : Stephen King

Pages : 95

ISBN : 978-2-253-14325-3

Alan Parker qui doit se rendre à l’hôpital pour rendre visite à sa mère qui a eu une attaque. Sa voiture étant en panne, Alan décide d’y aller en stop. Après avoir parcouru quelques kilomètres avec un vieil homme, il se retrouve dans un cimetière. Plus tard, un chauffeur le fera monter dans sa voiture et lui proposera de l’emmener jusqu’à l’hôpital. e film raconte l’histoire d’Alan Parker qui doit se rendre à l’hôpital pour rendre visite à sa mère qui a eu une attaque. Sa voiture étant en panne, Alan décide d’y aller en stop. Après avoir parcouru quelques kilomètres avec un vieil homme, il se retrouve dans un cimetière. Plus tard, un chauffeur le fera monter dans sa voiture et lui proposera de l’emmener jusqu’à l’hôpital. Mais, le chauffeur en question est …

Note

Voilà une petite nouvelle du King qui ne demande qu’une heure ou deux de lecture. Le tout commence avec le jeune Alan qui apprend que sa mère est malade. Il quitte alors immédiatement son logis d’étudiant pour aller la rejoindre. Sa voiture étant dans un sal état, il se voit obligé de lever le pouce et souhaiter qu’un bon samaritain vienne le cueillir. Le lecteur voit alors que le gros de l’histoire se passera dans les différentes voitures qu’il empruntera.

Malgré sa petitesse, dès les premières pages du livre l’auteur fait régner un sentiment étrange, comme une lourdeur un peu sombre. La montée de l’angoisse du personnage est intéressante. Quand Alan se glisse finalement dans l’une de ces voitures, sa peur de voyager de la sorte – en pleine nuit ! – va le rattraper. Il espère ne pas tomber sur un fou furieux… tout comme il espère arriver avant que sa mère ne quitte ce monde.

Les ombres se font bien présentes durant ce petit récit. Et ce que cache les ombres, ou du moins ce que l’on pense que cachent les ombres, viendra hanter le jeune Al tout au long de son voyage nocturne. Mais ce n’est que lorsqu’il tombera sur un chauffeur en particulier qu’il comprendra que sa peur n’a rien d’irrationnelle !

Petit livre qui peine à atteindre les cent pages et qui réussit tout de même à sortir de l’ordinaire. Et quand on pense que cette petite nouvelle a été écrite lors de la convalescence de l’auteur après un grave accident, l’histoire prend tout son sens. Rien d’extraordinaire pourtant. C’est une histoire simple avec un personnage simple. Mais ça beau être simple, on reconnait très bien la touche unique du King !

01/03/2022

2 réponses

Les commentaires sont fermés.