Auteur : Jean-François Vinet

Pages : 469

ISBN : 978-2-89786-438-5

Tome 2 : Les branches de l’olivier
Au lendemain de la Grande Révolution, le chaos règne partout. Alors que l’inquiétude grandit au sein de la communauté scientifique, les éléments se déchaînent, engendrant des conséquences qui dépassent l’entendement. Envoyée à Barcelone par son père dans le but de la protéger, Juliette Deveaux se retrouve seule et désemparée dans une ville qu’elle ne connaît pas. Elle partira alors à la recherche de sa mère, aidée par Manuel Cortez, un jeune orphelin espagnol. Mais sa quête s’avérera beaucoup plus difficile que prévu… Entre-temps, aux îles Salomon, Vincent Deveaux est à l’article de la mort. Prisonnier des rebelles, le coauteur du Manifeste a perdu tout espoir d’être retrouvé. Mais où se trouve donc Edgar Malik?

Note

Après avoir eu un gros coup de coeur pour le premier tome, je savais que le deuxième ne resterait pas longtemps à m’attendre sur sa tablette. C’est donc avec une immense joie que je l’ai débuté, sachant d’avance que je serais heureux de retrouver les personnages. Le premier tome cachait une histoire extraordinaire, un roman bon pour l’humanité que j’avais alors pensé. Et la suite est tout aussi extraordinaire !

Avec la même trame que le premier opus, Les branches de l’olivier se promène habilement entre le passé et le présent, permettant au lecteur de s’immerger totalement dans l’histoire. Le texte est toujours aussi soigné et très fluide. La profondeur des idées est d’une puissance hors norme et nous amène inévitablement à réfléchir sur nous-même. Cette fois, les idées d’Edgar Malik franchissent une étape importante pour la survie de la planète Terre et de l’humanité qui y habite. Encore une fois l’auteur fait preuve d’un sens élevé de la critique de notre société, nous faisant réfléchir sur l’importance – et l’urgence – d’agir rapidement pour permettre à l’homme de survivre sur la seule planète habitable connue.

L’imagination de l’auteur et l’aisance qu’il a pour nous embarquer dans son histoire est somme toute assez incroyable. Les pages tournent à un rythme élevé et il est franchement difficile de laisser notre lecture de côté trop longtemps. Jean-François Vinet… retenez bien ce nom. Je vous garanti que L’effet Malik aura sur vous autant d’impact que sur moi. Le sort de l’humanité et de notre planète est entre nos mains et cette histoire passionnante nous démontre qu’il est possible de faire quelque chose pour notre survie à long terme. Car voilà le problème de l’homme, il ne pense jamais sur plusieurs générations… il ne pense qu’à lui-même.

Le premier tome m’avait grandement marqué et avec raison. Et sa suite est tout aussi passionnante à lire. Le talent de Jean-François Vinet ne se limite pas seulement à une belle plume. Il a des idées et il sait nous les transmettre avec brio ! Malgré quelques timides longueurs, ce roman vaut encore une fois le détour et il me sera difficile de devoir attendre pour le troisième tome !

Encore une fois, un énorme merci à Jean-François Vinet ! J’ai trouvé avec cet auteur une plume incroyable et surtout des idées qui me marqueront pour longtemps !

Visitez le site de Jean-François Vinet.

05/04/2019

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *