Auteur : Yvan Godbout

Pages : 189

ISBN : 978-2-89808-827-8

Un ourson qui retrouve son âme après une lutte acharnée, mais invisible.

Un petit garçon qui a perdu sa maman, son papa, et sa Boucle d’Or chérie.

Une famille accueillante, mais troublée, qui ne voit pas l’entité noire planer au-dessus d’elle.

Un ogre qui attend, depuis trop longtemps, l’arrivée du Petit Poucet dans sa contrée…

L’ombre du Mal, qui veille toujours, a jeté son dévolu sur le jeune Bastien. Patiente, elle attend le bon moment pour serrer l’enfant entre ses griffes. Ensuite, elle pourra enfin mettre sa vengeance à exécution… Avec Le Petit Poucet, l’auteur Yvan Godbout vient clore l’histoire de Margot et Jeannot, entamée dans Hansel & Gretel et poursuivie dans Boucle d’Or.

Note

J’aime beaucoup l’univers des Contes Interdits. L’horreur, l’hémoglobine, le sexe ou même le gore et le terrifiant en sont les grandes lignes. À chaque fois que j’en commence un, mon rythme cardiaque fait des sienne. Les frissons sont toujours au rendez-vous, que ce soit dans des scènes d’horreurs décrites avec force détails ou dans le suggestif qui parfois est encore pire. Et quand il y a le nom d’Yvan Godbout sur la couverture, il est certain que le texte qu’il contient sera à la hauteur !

Le Petit Poucet est le troisième tome d’Yvan Godbout dans la série des Contes Interdits et il clôt une trilogie commencée avec Hansel & Gretel en 2018 et poursuivie dans Boucle d’Or. Avec ce dernier conte, l’auteur réussi le défi d’écrire, via plusieurs contes différents, une histoire qui se tient et qui accroche son lectorat. Il détaille son récit et intègre son histoire de façon que, même si les histories sont totalement différentes selon le conte choisi, la trame de fond reste la même. Y’a pas de doute, cet homme a du talent !

Comme nous a habitué Yvan Godbout, les rebondissements sont bien présents tout au long du livre. Les émotions s’amusent à faire les montagnes-russes et l’angoisse nous enserre plus d’une fois le cœur de ses mains glaciales. Le style littéraire de l’auteur est toujours aussi incisif et ses idées très terrifiantes.

Le stress nous accompagne tout au long de cette lecture. Il nous ronge par en-dedans, ne nous laissant aucun moment de répit, même lorsque le livre n’est pas entre nos mains. L’écriture fluide et rapide nous pousse à toujours en savoir plus et des revirements soudains nous donnent parfois le sentiment de manquer d’air. L’auteur sait prendre son lectorat au cœur et maintenir juste assez de pression pour lui permettre de respirer de temps en temps. Terriblement efficace !

Ce dernier Conte Interdit de Yvan Godbout met un point final à une histoire qui a commencée longtemps auparavant. L’homme derrière l’auteur a traversé bien des tourments avant de pouvoir terminer son récit. Il en est ressorti transformé, au point où la passion de l’écriture a presque déserté son corps par peur. Malgré tout, son écriture est restée la même. Incisive, directe et frissonnante.

M. Godbout, je vous salue et vous lève mon chapeau bien haut et me fait certainement le porte-parole de plusieurs en vous disant que votre écriture marquante est toujours aussi passionnante à lire ! Two tumbs up !

22/06/2022

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.